Utilisation des huiles essentielles bio

huiles essentielles bio

La puissance des huiles essentielles

Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’aromathérapie et aux vertus des huiles essentielles – si si et c’est même prouvé par de nombreuses études –, j’ai d’abord pris peur. Entre les HE photosensibilisantes, les dermocaustiques, nephrotoxiques, neurotoxiques, allergisantes, abortives et autres noms barbares, je n’osais plus commander. Je l’avoue, je suis quelque peu hypocondriaque.

 

Pour traiter un même ‘mal’ (acné, asthme, brûlure, cheveux gras, constipation, digestion, douleur dentaire, grippe, insomnie, mauvaise haleine, jambes lourdes, migraine, stress, tendinite, etc.), plein de produits. Lequel choisir moi qui n’arrive pas à me décider quant il y a plus de 3 plats au restaurant ? Souvent même, des propriétés qui diffèrent d’un site à l’autre. Un vrai casse-tête.

Certaine du pouvoir de cette médecine alternative, je me suis accrochée, comparé les sites, inscrite sur des blogs, posé des questions… Voici un petit récapitulatif simple pour celles et ceux qui souhaitent se constituer une trousse légère mais efficace de ces mini bouteilles aux pouvoirs immenses.

Pour commencer, une petite définition de ce que sont les HE : un concentré du parfum d’un végétal (bois, écorce, feuilles, fleurs, fruits, graines, racines, zeste…) contenant plus de 200 principes actifs (ou substances actives). En comparaison, un médicament de médecine classique ne comporte qu’un seul principe actif. No comment.

 

Composer sa trousse d’aromathérapie de médecine douce…

1ère chose à faire : lister ses besoins et ceux de sa famille. Moi par exemple, je suis très sensible aux maux de gorge, mon mari aux aphtes, etc… vous voyez le principe ?

Il faut aussi réfléchir à l’utilisation que l’on souhaite faire de nos HE (médecine, cosmétique, cuisine, etc). Moi par exemple, en soin quotidien jour et nuit pour hydrater ma peau sèche et la parfumer, j’ai en ce moment une petite bouteille maison d’huile végétale d’amande douce avec un parfum d’HE bio que j’adore : l’écorce de cannelle (que j’utilise aussi en cuisine !). Parfois je varie avec de l’orange, de la noix de coco…
Si vous avez des copines qui utilisent déjà les HE, sentez leurs flacons, surtout si vous souhaitez utiliser une huile essentielle pour parfumer (diffuseur organique ou bijou) ; il y a parfois un monde entre le parfum qu’on imagine et l’odeur réelle.

 

Bien choisir ses huiles essentielles

Ensuite, choisir des HE bio Chémotypées (HECT). Pour faire simple, il s’agit d’huiles 100% pures et naturelles garantissant un pouvoir thérapeutique puissant.

La commande d’HE : le principe, c’est de ne pas en acheter trop et de se limiter à des essentielles puisque c’est leur nom ! Vous trouverez sur les sites de nombreuses listes d’HE incontournables pour débuter qui permettent de répondre à de nombreux besoins quotidiens : Basilic Tropical, Camomille, Citron, Clou de Girofle, Eucaliptus, Gaulthérie, Lavande Officinale, Ravintsara, Menthe Poivrée, Saro, Tea Tree, Thym à Thujanol, etc.

Vous avez reçu votre commande et êtes impatiente de tout sentir ? Avant d’utiliser tout nouveau flacon d’HE, je vous conseille de faire un test d’allergie. 1 goutte pure s’il s’agit d’une HE douce ou quelques gouttes mélangées à de l’huile végétale. Et attendre 48 h ! Mais ça vaut le coup.