Faire un rouge à lèvre bio

rouge à lèvre bio

Rouge à lèvre naturel maison…

Benzopyrène, benzofluoanthène, butylparaben, isobutylparaben, dioxyde de titane, nano particules d’oxyde de fer, plomb, triglycérides, ester de glycérine, colorants de synthèse, cires synthétiques, huiles de silicone, de foie de requin (squalène), paraffine… et oui, mais vous vous en doutiez ce sont quelques-unes des substances nocives que l’on trouve dans le rouge à lèvre traditionnel et que l’on ingère tout au long de la journée. Vous comprenez pourquoi je suis passée au rouge à lèvre bio!

 

Quels ingrédients dans les rouges à lèvre bio industriels ?

Sans colorant artificiel, conservateur, paraben, produits chimique ou d’origine animale, les rouges à lèvres bio correspondent quand même mieux à l’image glamour de cet atout de séduction imparable, vous ne trouvez pas ?

 

Le hic : s’ils sont respectueux de notre santé et environnement, ils ne se valent pas tous. Les exigences selon les labels varient et, malheureusement, le label ne veut pas dire que le produit est 100% naturel et bio, certains labels autorisant un certain pourcentage de produits synthétiques. Mais bon, c’est toujours plus safe que les rouges à lèvre non bio non ? Pour info, le label le plus exigeant est Nature & Progrès, le moins, l’écolabel européen.

 

Autres inconvénients : une palette de couleurs moins étendue, la difficulté pour trouver celui qui nous correspond parfaitement sachant que le plus grand choix est en ligne et que les sites n’ont pas d’échantillon à vous fournir… C’est un peu au petit bonheur la chance en fonction de l’étalonnage de votre pc et une facture qui peut vite s’alourdir si vous ne tombez pas juste du premier coup.

 

Rouge à lèvre artisanal maison, pas si compliqué…

 

Non je ne suis pas une intégriste du 100% naturel mais bon, j’en ai marre d’acheter des produits soi-disant complètement inoffensifs hors de prix. En plus, c’est pas si difficile que ça à faire et c’est ludique. Une bonne idée de loisir créatif pour vos enfants et un geste citoyen (comment j’exagère ?) : les responsabiliser à l’environnement.

Bon revenons à notre rouge à lèvre maison.

 

Matériel pour faire son rouge à lèvre

Un ancien tube de rouge à lèvre,

une cuillère et un bol, that’s it !

 

 

Ingrédients

1/ cire d’abeille (à partir de 3€ les 50 g sur les sites de loisirs créatifs, magasins bio, experts en beauté naturelle) ;

2/ huile végétale bio : abricot, amande douce, coco, olive… ;

3/ beurre végétal bio : il en existe des tas, des plus connus (amande, avocat, cacao, karité, olive…) à ceux aux noms carrément barbares (cupuaçu, kombo, korum, kpangnan, murumuru, tucuma…) ;

pigments naturels : argile violette, betterave rouge, cacao, cannelle, cumin, ocre rose ou rouge, argile violette, mica vert… (enseignes de loisirs créatifs et de bricolage, sites de matériaux écologiques, beauté au naturel…).

 

 

 

La popote maison

mélangez dans le bol les mêmes proportions d’ingrédients 1, 2 et 3 (pour commencer faites l’essai avec 1 cc),

faites fondre au bain-marie ou à très basse température au micro-ondes,

remuez à nouveau en incorporant lentement le ou les pigments choisis, faire régulièrement des tests de couleur,

versez dans votre ancien tube de rouge à lèvre et laissez durcir.

 

 

Alors je vous l’avais pas dit que c’était trop easy…